Category: Anecdote

Massacre à Constantinople

September 12th, 2016 Par Département d'Histoire Université de Sherbrooke

À la suite de la destitution de l’ancien sultan Abdul Hamid, dans le cadre de la modernisation de la Turquie commencée dès l’arrivée au pouvoir des Jeunes Turcs, est orchestrée à Constantinople* la déportation de 60.000 à 80.000 chiens errants. Ces chiens, qui symbolisent un mode de vie rattaché à l’ancien régime, sont abandonnés sur un rocher désert sans eau …

La guerre des gaz

July 22nd, 2016 Par Département d'Histoire Université de Sherbrooke

En mai 1915, les troupes britanniques craignent que les Allemands cherchent un moyen de vaporiser de l’acide sulfurique sur leurs troupes et en informent les troupes françaises. Dans l’éventualité d’une telle attaque et pour en prévenir les conséquences mortelles, il est suggéré que les soldats d’infanterie français s’enduisent de gelée de pétrole pour couvrir la peau exposée, qu’ils enfilent des …

Un moment d’apaisement

September 29th, 2016 Par Département d'Histoire Université de Sherbrooke

La musique est réputée pour adoucir les moeurs, mais on l’imagine peu au milieu d’un champ de bataille. Pourtant, en ce matin du 25 décembre, près d’Ypres, Walter Kirchhoff un ténor allemand réputé, chante Noël pour ses compatriotes. Derrière les lignes françaises, un capitaine mélomane reconnaît la voix du chanteur et l’applaudit, geste suivi par l’ensemble des soldats de sa …

Les canons Krupp, la terreur de Paris

July 19th, 2016 Par Département d'Histoire Université de Sherbrooke

Contrairement à la croyance populaire, les canons de Paris (Pariser Kanonen, en allemand) n’ont pas pour objectif de détruire la ville, mais simplement de terroriser sa population. Les Allemands souhaitent plonger les habitants dans un état de psychose tel que le gouvernement français finisse par capituler. Ces canons de la compagnie industrielle Krupp, sont rapidement surnommés Grosse Bertha (« Dicke Bertha », en allemand) sans que …

Le chat espion

July 11th, 2016 Par Département d'Histoire Université de Sherbrooke

Un jour de 1916, un chat est aperçu se promenant entre les tranchées françaises et allemandes à la recherche de nourriture. Les soldats français remarquent que l’animal porte un collier. En inspectant l’objet, les soldats trouvent un mot glissé à l’intérieur. Il y est écrit dans un français plus ou moins correct : « de quel régiment êtes-vous ? » …

Léopold Delisle, matricule 62218

July 8th, 2016 Par Apocalypse la Première Guerre mondiale

Concernant les pays du Commonwealth, 348 soldats dont 25 Canadiens sont mis à mort pour désertion, meurtre ou lâcheté après des procès expéditifs. Léopold Delisle fait partie de ceux-là. Son dossier de service mis en ligne par les Archives nationales du Canada laisse croire que peut-être ce journalier (salarié recruté à la journée) de 22 ans n’avait pas toute sa tête. Les …

Apocalypse, l’univers transmedia

February 5th, 2016 Par Apocalypse la Première Guerre mondiale

Apocalypse la 1ère Guerre mondiale, l’expérience historique se poursuit et se vit en numérique. Retrouvez les petites histoires qui font la Grande Guerre sur différentes plateformes.

La presse et la Défense nationale en temps de guerre

August 11th, 2016 Par Département d'Histoire Université de Sherbrooke

En guerre, la presse peut-elle tout dire? Le 5 août 1914, la réponse de l’État français est non. En conséquence le Parlement adopte une loi interdisant de publier toutes informations et tous renseignements autres que ceux communiqués par le gouvernement sur les points essentiels de la Défense nationale. La censure imposée aux journaux va durer jusqu’au 13 octobre 1919. Pour …

La guerre éclate

September 15th, 2015 Par Apocalypse la Première Guerre mondiale

L’assassinat de l’héritier de l’Empire austro-hongrois à Sarajevo le 28 juin a ouvert une crise internationale qui contamine toute l’Europe par le jeu des alliances. L’Autriche-Hongrie a déclaré la guerre à la Serbie. Par le jeu des alliances, en France, en Russie et en Allemagne, les mobilisations générales sont décrétées dans l’après-midi du 1er août 1914.

Les légendaires « blue puttees »

September 15th, 2015 Par Apocalypse la Première Guerre mondiale

Créé pour servir l’armée britannique à la fin du XVIIIe siècle, le Newfoundland Regiment de Terre-Neuve est l’un des plus anciens régiments du continent américain. Au début du conflit, en raison d’une pénurie de tissu, l’uniforme du régiment reçoit des molletières bleues, les « blue puttees » qui lui valent son surnom, au lieu du kaki réglementaire.